Monthly Archives: mai 2016

COURS DE MAATCH | 5 conseils pour rédiger un mail pertinent en RP

RP : bien rédiger son mail

Parce que le mail est devenu l’une des meilleures armes pour mener à bien une campagne RP, il convient de revenir en 5 points clés sur les codes à respecter pour rédiger le mail parfait à destination des journalistes.

Rappelons que les rédacteurs reçoivent plus de 200 mails par jour et qu’ils seront forcément obligés de faire un tri. Autant essayer de retenir leur attention du premier coup !

  • 1°/ Soigner l’objet du mail : Véritable porte d’entrée, l’objet doit facilement identifier le contenu du mail. Le destinataire doit savoir d’emblée de quoi celui-ci va traiter. Il doit ainsi être concis et ne contenir qu’une dizaine de mots. Par ailleurs, oubliez les majuscules et les qualificatifs mélioratifs – « exceptionnel », « extraordinaire », apparentés au registre de la promotion publicitaire.
  • 2°/ Bien cibler et choisir son(es) destinataire(s): De ce parti-pris dépendra ensuite la contenance du mail. Car pour être efficace et pertinent, on ne développera pas le même angle selon que l’on s’adresse à de la presse générale, spécialisée ou à un blogueur. Chacun ayant sa spécificité et son audience, un effort d’adaptation en amont est indispensable de la part de l’attaché de presse.
  • 3°/ Rédiger de manière claire et concise: Qui n’a jamais été rebuté à l’idée de se lancer dans la lecture d’un immense pavé ? Aussi intéressant soit-il. Le mail que vous rédigez doit donc être adapté au style journalistique : précis, pertinent et percutant. Privilégiez les paragraphes pour faire respirer votre texte. Adhérez au maximum à l’idée « une phrase = une info », pour aller à l’essentiel. On peut pour cela adopter les 5W journalistiques : Who, What, Where, Why et How ! Cela boostera l’intérêt du journaliste et la crédibilité qu’il vous portera – puisque si le rôle de l’attaché de presse n’est pas de mâcher le travail du rédacteur, il doit tout faire pour le faciliter.
  • 4°/ Donner envie d’écrire sans pour autant forcer la main : L’une des étapes clés est d’inviter le rédacteur à écrire sans le brusquer. Évitez donc les phrases du genre « Merci de bien vouloir relayer l’information » – les journalistes aiment à se rappeler qu’ils sont libres dans leurs choix éditoriaux, et préférez une tournure beaucoup plus modérée. Pour cela, il faut impérativement s’être au préalable renseigné sur le média visé : rubrique dans laquelle pourrait s’insérer votre sujet, choix du média (internet, presse écrite, audio) et dossier en préparation.
  • 5°/ Bien vous identifier dans le mail: Toutes les précédentes étapes ne serviront à rien si vous bâclez la fin du mail. Il est donc essentiel de fournir toutes les informations nécessaires afin que votre interlocuteur puisse vous contacter facilement si besoin : nom, prénom, fonction, n° de téléphone et adresse mail. Tout cela après avoir conclu votre mail par une marque de proximité telle que « belle journée », « Bien à vous », ou encore « à bientôt ».

www.maatch.fr

COURS DE MAATCH | Qui sont les nouveaux influençeurs du web ?

Influenceurs : ces nouvelles stars

Les influenceurs… Ces illustres inconnus qui ont acquis une notoriété grandissante grâce à leur capacité à faire naître les modes, entretenir les buzz et diffuser leur aura auprès de milliers de followers. Loin d’être de simples amateurs arrivés au sommet de l’influence par hasard, ce sont surtout de véritable passionnés dans un domaine (food, startup, mode, déco, tourisme, etc), possédant aussi une connaissance très pointue du monde du web et des nouvelles façons de communiquer.

Suivis par des milliers de personnes, ils sont au cœur de toutes les discussions dans les services communication des marques et dans les agences RP. Ces-derniers voient en eux, de véritable baromètres de la mode et des tendances, mais aussi des partenaires solides sur lesquels s’appuyer pour contribuer à la promotion d’une idée, d’un lieu, d’un produit.

En moyenne, un influenceur est présent sur 5,2 réseaux sociaux (source Agence Heaven – décembre 2014) : 1° Facebook ; 2° Twitter et 3°les blogs/sites  arrivant en tête.

Il existe plusieurs types d’influenceurs, qu’il est bon de rappeler ici :

  • Les Blogueurs historiques

= ils ont lancés leur blog vers 2007/2008 et ont su se constituer une communauté de lecteurs fidèles et actifs (commentaires, engagement sur les réseaux sociaux, etc.). Certains se sont professionnalisés et emploient aujourd’hui plusieurs personnes pour gérer le blog et ses projets corollaires.

Comment les contacter ? Le partenariat doit parfaitement correspondre à leur ligne éditoriale et par extension, aux centres d’intérêts de leurs lecteurs, qu’ils connaissent sur le bout des doigts.

  • Les Créatifs

= Si certains ont créé leur propre blog, beaucoup ne s’expriment plus sur les réseaux sociaux- notamment sur Instagram et Pinterest. Ils ont une fibre artistique très développée et s’intéressent à tous les domaines de la création : art, photo, mode, déco.

Comment les contacter ? L’influenceur doit avoir un véritable coup de cœur pour le produit et doit pouvoir se positionner en tant que dénicheur de tendances.

  • Les Testeurs

= Leur vocation ? Utiliser les services et tester les produits que les marques et les agences RP leur suggèrent afin de pouvoir les recommander (ou pas) à leurs lecteurs.

Comment les contacter ? Le partenariat s’établit sur le principe de l’envoi de produit. L’influenceur le teste, puis publie son avis sur son blog avec la mention (« produit offert »).

  • Les Key Opinion Leader (KOL)

= Ils se mettent en scène et utilisent leur image – au même titre qu’un mannequin, un acteur ou un artiste.

Comment les contacter ? Les KOL ont généralement des agents qui s’occupent des demandes de partenariats et qui gèrent au cas par cas les sollicitations des marques.

 

  • Les Journalistes

= Reconnus pour leur professionnalisme et leur analyse précise d’un secteur, les journalistes à titre personnel sont des leaders d’opinion très suivis.

les journalistes traitent l’actualité, nouveautés produits, nouvelle collection, partenariat, etc. La meilleure façon de les contacter est donc de leur envoyer une info intéressante et anglée par communiqué de presse.

http://maatch.fr/nos-services/

COURS DE MAATCH | Les partenariats marquants du Festival de Cannes

Festival_de_Cannes_logo.small

Ah ce joli mois de mai… Celui tout d’abord qui te dit de faire « ce qu’il te plaît ». Celui aussi qui annonce le « retour » des beaux jours et la promesse de vacances bien méritées à la plage pour les attachés de presse. C’est dans ce décor plutôt bucolique et chaleureux que revient chaque année LE rendez-vous glamour du printemps: le FIF, comprenez Festival International du Film de Cannes…et son armée de sponsors !

Pour les puristes des médias, rappelons qu’il s’agit du 3e événement le plus médiatisé au monde, après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Foot. Autant dire qu’il n’y a pas mieux pour améliorer sa visibilité ! Plus de 300 chaînes de télévisions du monde entier, près de 150 radios, 800 titres de presse écrite et plus de 4 000 journalistes se pressent sur la Croisette (contre 700 en 1966).

Et cette année, ils sont 15 à être sponsors officiels, 6 sponsors techniques et 11 institutionnels. Autant dire qu’on se bouscule au portillon pour s’afficher en grand sur les palaces cannois et ainsi s’assurer une campagne de presse mondialement reconnue.

Voici donc un top 5 des marques les plus en vue sur la Montée des marches :

1/ RENAULT
À tout seigneur, tout honneur ! Il s’agit du plus ancien partenaire du Festival de Cannes, avec ses 33 ans de covoiturage au compteur. Et cette année, c’est la Renault Talisman qui accompagnera les actrices(eurs) jusqu’au pied des marches et du célèbre tapis rouge. Mais pour réellement assoir sa présence, la marque se voit attribuer une plage privée sur la Croisette. Sûrement l’une des opérations de com’ les plus rentables pour son PDG Carlos Ghosn.

2/ CHOPARD
Le joaillier suisse n’est pas le plus ancien, mais certainement l’un des plus marquants. Depuis 1997, c’est cette maison qui conçoit la fameuse Palme d’Or, emblème du Festival. Et pour s’assurer une image qui colle aux valeurs du Festival de Cannes – glamour, luxe, responsable – Chopard mise sur une Palme « équitable » ! L’or, provenant de « Fair Mine » en Colombie… Chopard inonde aussi les actrices de bijoux et possède sa soirée du Trophée Chopard qui s’est tenue hier.

3/ CANAL +
La chaîne cryptée est partenaire officiel depuis 24 ans et sublime la montée des marches (beaucoup moins impressionnante en vraie)… Oui mais voilà, le temps où Canal+ mettait le paquet pour relayer les 12 jours de compétition est révolu. Exit le plateau du Grand Journal devant le Martinez (une première depuis 24 ans), Vincent Bolloré, patron de la chaîne cryptée entend faire des économies. Conséquence : une baisse de 90% des moyens alloués. On est loin du cru 2007, durant laquelle la chaîne avait déboursé près de 6,5 Millions d’€. Preuve, malgré tout, des liens entretenus avec la Croisette, c’est Pierre Lescure, cofondateur et ancien patron de Canal + qui préside le Festival depuis l’année dernière.

4/ KERING
Le groupe d’accessoires de luxe, anciennement Pinault-Printemps-Redoute est un nouvel arrivant sur la Croisette (2ème édition en 2016). Mais le groupe de François-Henri Pinault s’engage concrètement dans ce Festival. Lançant le programme « Women In Motion », destiné à soutenir les femmes aux cinéma et rendre leur contribution plus visible. Un parti-pris assumé et renforcé par la situation personnelle de François-Henri Pinault : mari de l’actrice mondialement connue Salma Hayek. Des rencontres-débats sur le sujet se tiennent tout au long de cette édition 2016. Autre évènement : la remise du prix Women In Motion, ce dimanche 15 mai pour soutenir et encourager les talents féminin du 7ème Art. Jane Fonda a reçu ce prix l’année dernière.

5/ NESPRESSO
Nespresso profite du partenariat noué par Nestlé il y a plus de 24 ans. Mais depuis 2013, Nespresso lie 7ème Art et Gastronomie en organisant 6 repas ultra select (70 convives à chaque fois) et préparé par trois chefs prestigieux. Armand Arnal (1* à Arles), Jean-François Piège (2* à Paris) et Cédric Béchade (1* près de St Jean de Luz) proposeront des menus directement inspirés d’un film. Underground d’Emir Kusturica, Le Guépard de Luchino Visconti et The Artist de Michel Azanavicius seront à l’honneur sur la Plage Nespresso. Enfin, la marque de café remet le Prix de la Critique cette année encore.

Les autres partenaires officiels sur la Croisette : Air France, Angénieux, Dessange, Europcar, Hp, L’Oréal, Mastercard, Orange, Randstad et la Société Générale Private Banking.

Le chiffre en plus : Sur les 20 Millions d’euros de budget du Festival de Cannes, près de la moitié est soutenu par ces 15 partenaires officiels.

COURS DE MAATCH | Les Gifs s’offrent une expo tendance dans les rues de Paris

Les Gifs sont l’une des formes de communication les plus virales sur les réseaux sociaux. Découverts en 1987, il a fallu attendre 1993 pour voir débarquer le premier sur Internet, pour ensuite être élu mot de l’année de la version américaine du dictionnaire Oxford University Press en 2012.

Littéralement, « Graphics Interchange Format », ces images animées, version premiers dessins animés (c’est-à-dire image par image), expriment un message, parfois plus efficacement qu’un long discours. Ces créations sont une réaction à l’actualité, et relayent souvent une émotion en se basant sur la force de l’image. Ils n’avaient pourtant jamais eu la joie de s’exporter plus loin que l’écran de votre ordinateur. C’est désormais chose faite : du 21 mai au 10 juin, les parisiennes et parisiens pourront croiser des Gifs un peu partout dans les rues de la capitale.

Une galerie d’art select à l’initiative…

Cette grande première est rendue possible par la galerie d’art numérique Balibart, qui ne s’appuie que sur des illustrateurs de renom, travaillant sur des matériaux haut de gamme (papier Fine Art et Canvas). Ainsi, on retrouve tout autant des directeurs artistiques de grandes marques (L’oréal, Nike etc), que des illustrateurs officiant au New-Yok Times, au Washington Post ou encore au Monde parmi les contributeurs de Balibart. De quoi assoir le côté qualitatif de l’expo qui sera présentée aux Parisiens. Ces Gifs s’afficheront sur plus

…et des artistes reconnus dans leur art

Au total, ce sont plus de 30 artistes qui vont exposer leurs œuvres durant 3 semaines. Parmi eux, on retrouvera notamment :

  • Alberto Pereira, un artiste brésilien dont la spécialité est le « NégroNobre » (les noirs nobles), qui reprend des personnalités brésiliennes contemporaines pour les grimer en personnages historiques – par exemple, le footballeur Romario en Napoléon – http://www.balibart.com/artiste/alberto-pereira
  • Amit Shimoni, un artiste israélien de 28 ans, qui se démarque par sa collection « History », où il propose des portraits dessinés de personnalités historiques et politiques, pour les rendre cool et fun – exemple d’Hillary Clinton avec les cheveux violets, de Gandhi en style babacool, ou encore Charles De Gaulle, casquette américaine vissée sur la tête, boucle d’oreille, petit foulard autour du cou et chemise classe et déontractée – http://www.shimoni-illustration.com/

Les autres artistes qui contribuent à l’expo : Alex Apostolides, Cento Lodigiani, Eric Petersen, Fabio Benedetto, Hudson Christie, Joe Maccarone, Jonah Nigro, Josip Amadeus Ceric, Ju Ulvoas, Justine Guichard, Kei Lam, Leonard Combier, Madrica, Matthias Brown, Matthieu Bourel, Max Litvinov, Miguel Co, Pablo Rochat, Pierre-Jules Fieux, Robin Davey, Ryan Humphrey, Sammy Slabbinck, The Rocket Panda, Victoria Dorche, Yo Meryl.

crédit photo : balibart